Site en création continue, inscrivez-vous à la newsletter pour être informé(e)s des nouveautés !
Belle année 2024 !

 

2024,

Une année 8 ( 2+2+4), qui s'annonce dynamique !

En numérologie, le nombre 8 est celui de l'héroïsme, du courage, de l'infinie (entre autres exceptionnelles qualités).

Meilleurs vœux pour cette année, que le meilleur de votre grandeur advienne !

 

Marine Lacaton

Artiste Photographe

https://marinallia-art.fr

 

Bibliographie :

Livre : Numérologie Sophianique , de Pierre Lassalle, aux éditions Terre de Lumière

Article : “ 2024 : une année qui décoiffe ? ”, par Pierre Lassalle

Vidéo :  “ Prévisions 2024 - Astrologie et Numérologie ”, par Emmanuel Marseille et Marc Le Vacon 




Exposer son Art dans un Funérarium : pour quoi faire ?

 

Bonjour à vous les amoureux de la photographie, de l’art ou de toute pratique créative.

Aujourd’hui, j’aimerais aborder la question de choix d’un lieu d’exposition pour les créations artistiques, tout en ouvrant un espace de réflexion sur un thème qui semble peu évoqué à notre époque car il peut-être parfois perçu comme gênant :  la mort. 
Tout d’abord, avant de questionner ce vaste sujet et de le mettre en lien progressivement avec l’art, il peut-être intéressant de se poser une première interrogation.

Pourquoi exposer ses créations ?

Quelque soit l’art pratiqué (photographie, peinture, dessin, illustration, sculpture, poterie…) 
il arrive un moment où l’on peut sentir qu’une expression a pris forme au travers de ce que l’on a créé. Qu’il s’agisse de l’accomplissement d’un projet que l’on a soi même déterminé, ou bien d’une série de créations sur un thème particulier qui s’est accompli dans le temps, il arrive un moment où l’on doit « pousser les murs » de son atelier, de son bureau, de son disque dur ou de son espace mental ou même de son petit soi. Il devient alors évident et nécéssaire de partager son travail à d’autres, d’une manière ou d’une autre et de participer à quelque chose de plus grand. Parfois l’artiste a tout de suite cette volonté de redonner aux autres quand ce sera le moment, et parfois il commence d’abord a créer et cela s’ouvre ensuite. 
Le partage crée une respiration entre une création et ceux qui la regardent.
D’une certaine façon, on peut se dire que la création prend vie d’une manière à partir du moment où elle se montre aux autres. Un peu comme un enfant qui dans le ventre de sa mère est encore entrain de constituer ses forces et nécessite d’être protégé. Après la naissance, il a désormais sa propre existence dans la vie.

Un lieu d’exposition qui a du sens

Une fois la décision prise d’exposer son travail, arrive la recherche de lieux qui l’accueilleront dans les meilleures conditions. Une multitude de choix est alors possible. Le plus logique et connu serait probablement de se tourner vers des galeries d’art. Les galeries sont spécialisées dans le fait d’organiser des expositions ainsi que des vernissages permettant ainsi à l’artiste de diffuser le message de son projet. Toutefois, les temps changent. Et si les galeries d’art semblent être le premier choix pour exposer de l’art, on peut aussi voir les choses sous un autre angle. Les galeries n’accepteront pas forcément votre travail artistique et vous pourriez dans ce cas vous décourager quelque peu. Elles sont une pierre angulaire dans le domaine de la découverte culturelle. Cependant, elles ne sont pas les seules.

Une autre approche serait de se questionner :

Quel est le message de mon projet ?
Qui pourrait bénéficier de ces créations ?
À qui feraient-elles du bien ? 
Qui en a besoin ? 
Dans quels lieux se trouvent ces êtres ?

Un tout autre champ des possibles s’ouvre alors et de nouvelles idées peuvent apparaitre.  

C’est en me posant ces questions concernant mon projet photographique intitulé « L’Amour des Fleurs » qui associe la photographie florale aux signes astrologiques, que plusieurs réponses pouvant paraitre atypiques me sont parvenues. Toutefois, ces suggestions me sont aussi venues progressivement au moment de la retouche et de l’édition des photographies. C’est en quelque sorte un mélange de questionnement et de temps passé avec ce projet qui m’a guidé vers certains types de lieux.

Le Funérarium ou la chambre mortuaire : un lieu de passage et de métamorphoses

Le funérarium (aussi nommé chambre funéraire) est un lieu en capacité d’accueillir le corps du défunt entre le moment de sa mort et celui des obsèques. Il s’agit d’un service proposé par les pompes funèbres. Il comprend généralement deux parties : un espace d’accueil où les proches peuvent s’assoir et se recueillir, ainsi qu’une chambre où est exposé le corps du défunt, les proches peuvent également s’y recueillir. 
La chambre mortuaire quand à elle, a la même fonction que le funérarium, mais elle se trouve dans les hôpitaux et lieux médicalisés.

Le funérarium est en général décoré de manière à favoriser le calme et l’apaisement.
C’est pourquoi il peut être intéressant d’y exposer des créations artistiques ayant ce même objectif. 


Telle était mon intention avec l’exposition du projet photographique «  L’Amour des Fleurs » actuellement (Janvier 2024) au funérarium de Montgeron (91), Photo ci dessous 

 

Le funérarium est un lieu où chacun peut être amené à se questionner de deux manières.
La première est une sorte de bilan intérieur que nous y faisons lorsque nous nous retrouvons face au défunt. Nous sommes amenés à nous demander : Me suis-je bien comporter avec cet être ? Ai-je eu une attitude juste à son égard ? Ai-je offert le maximum ? Soit l’on se sent à l’aise avec cette phase, soit elle peut demander un temps de pardon et d’acceptation. 
Un second questionnement pouvant émerger dans un funérarium est un bilan de notre façon de voir la vie en général d’où peut découler certains changements. 


La confrontation à la mort d’un proche peut créer un choc ou une crise, une quête de sens qui peut changer notre vie. 


C’est pourquoi prendre soin de ces espaces funéraires semble d’une grande importance. Y exposer certaines créations, selon l’intention de l’artiste , peut aider à favoriser un certain apaisement et pourquoi pas , certaines prises de conscience pour aider les proches et la suite de leur parcours sur le chemin de la vie. C’est un choix que peuvent faire les établissements funéraires, ainsi que les artistes, afin de co-créer ensemble un environnement sacré respectant le défunt, et favorisant le renouveau de la vie des visiteurs qui en auraient besoin.

 

Marine Lacaton
Artiste Photographe
https://www.marinallia-art.fr

 

Bibliographie

Le Nouveau Tarot de l’Individualisation , de Pierre Lassalle, aux éditions Terre de Lumière
L’Esprit de solitude , de Jacqueline Kelen, aux éditions Albin Michel 
La Mort et au delà , de Rudolf Steiner , aux éditions Triades